Peut-on consommer du CBD en toute légalité en France ?

Bien-être

Le CBD ou cannabis fait partie d’une famille de plus de 200 espèces de cannabinoïdes que contient le chanvre. Pour cela, il a été longtemps prohibé en Europe et particulièrement en France. Il aura fallu attendre janvier 2019 pour que la Commission Européenne inscrive au catalogue Novel Food le Cannabis Sativa L et le Cannabidiol. Mais, où en est-on en France ? Quel statut juridique le CBD a-t-il aujourd’hui dans ce pays ? Peut-il être consommé en toute légalité ? Réponses dans la suite.

Le point sur la législation française sur le CBD

Est-il légalement permis d’acheter et de consommer du cannabidiol en France ? La réponse à cette question est à la fois affirmative et négative. Oui parce que les fleurs cbd sont officiellement vendues en France. Mais, en même temps non, puisqu’à la date d’aujourd’hui, aucun texte légal ne fixe le statut juridique de la culture et de la commercialisation du CBD et de ses dérivés (huile, pâte…).

Malgré l’absence d’une législation formelle en la matière, la commercialisation du CBD en France a retrouvé une certaine légalité depuis la fameuse annonce de 2017. En effet, dans une annonce rendue publique en novembre 2017, la ministre française de la Santé a levé l’interdiction autour de la consommation du CBD. Elle a affirmé le caractère non euphorisant, non psychotrope, non toxique et non additif du CBD. Dès l’or, plus rien n’en empêche la consommation malgré le flou juridique persistant.

Une différence entre cannabidiol et Cannabis

La plupart des malentendus autour de l’interdiction du CBD viennent d’une confusion justifiable entre le CBD et le THC, puisqu’il s’agit de deux espèces de cannabinoïdes très identiques. Et pourtant, dans la réalité, elles sont distinctes l’une de l’autre de par leurs effets sur l’organisme humain.

Le THC est une substance plutôt redoutable au vu de ses effets sur le consommateur : paranoïa, anxiété, euphorie, yeux rouges… Par ces effets, ce produit appartient donc au rang des stupéfiants. Pour cela, la loi française fixe la limite de concentration des résines de THC dans les produits dérivés à 0,2 %. Notez par contre que cette limitation ne concerne pas la forme liquide du THC utilisable avec une cigarette électronique.

Cependant, dans le même temps, le CBD se fait de plus en plus connaître et est adopté pour ses effets thérapeutiques. Si en France le CBD (cannabidiol) n’est ni prescrit ni proscrit, ce n’est pas le cas avec le THC (cannabis) qui est bien interdit.

Consommer du CBD : quels avantages sur la santé ?

On pourrait avoir de bonnes raisons de se féliciter du statut actuel du cannabidiol. Cependant, au vu des bienfaits de cette substance pour l’homme, tout reste encore à faire. Il reste à faire dans la mesure où jusqu’à l’heure actuelle, le CBD reste désapprouvé par l’agence nationale du médicament.

En vue d’en empêcher la publicité ouverte, on se contente de présenter le cannabidiol comme un complément alimentaire. Mais plus que ça, le CBD est un puissant anti-inflammatoire naturel. Son utilisation prévient et/ou soulage efficacement les douleurs musculaires et articulaires même chroniques.

En 2017, un rapport d’enquête le présente comme un antidouleur de la même valeur que les antidouleurs classiques. Mieux, la consommation du cannabinoïde est un bon moyen pour régulariser et booster le système immunitaire. À tout cela s’ajoute sa vertu relaxante qui en fait une solution de choix contre l’anxiété, le stress et même l’épilepsie et d’autres troubles neurologiques.